Etude 2016 sur l’accessibilité des sites Web et applications suisses effectuée par la fondation «Accès pour tous»

Bild Rechte: 
«Accès pour tous»

Accès pour tous? Non: un Suisse sur cinq est exclu du monde numérique

(Zürich)(PPS) Les technologies de l’information et de la communication sont devenues indispensables dans la vie professionnelle et quotidienne. En 2016, l’étude sur l’accessibilité, menée pour la quatrième fois déjà par la fondation «Accès pour tous», montre toutefois que de nombreux sites Internet et applications ne sont toujours pas accessibles à tous. Pour 20% de la population suisse, l’utilisation d’Internet est limitée, et la participation à bon nombre d’activités sociales est donc impossible. Les résultats révèlent que des mesures urgentes s’imposent.

Sites Internet, applications, plates-formes de musique ou de vidéos: l’offre de canaux d’information audiovisuels et de divertissement est immense. On oublie souvent que certaines personnes ne peuvent utiliser qu’une petite partie de cette offre en raison de déficiences auditives et/ou visuelles. Les sites Internet nécessitant une saisie rapide sont notamment inutilisables pour les personnes présentant un handicap moteur si le message «Votre session a expiré» s’affiche trop rapidement. Pour analyser l’accessibilité numérique en profondeur dans le cadre de l’étude 2016, une équipe mixte d’experts en accessibilité du Web, présentant ou non un handicap, a examiné environ 100 sites Internet du secteur public et d’entreprises privées. Pour la première fois, 15 applications ont également été testées.

Les institutions publiques se démarquent

Les sites Internet des institutions publiques, telles que la Confédération et les entreprises liées à la Confédération, obtiennent de bien meilleurs résultats que ceux des prestataires privés. En effet, 10 des 11 sites Web des autorités fédérales sont, en grande partie, accessibles à tous. En ce qui concerne les entreprises telles que la Poste ou les CFF, 3 des 5 sites analysés ont obtenu de bons résultats.

Le niveau des sites des cantons et des villes reste insatisfaisant: selon les tests, seuls 11 des 26 sites cantonaux offrent une bonne accessibilité. Pour ce qui est des dix plus grandes villes de Suisse, la moitié d’entre elles affichent un résultat insuffisant voire mauvais. Ces sites ne sont donc que partiellement adaptés ou ne sont pas adaptés du tout aux personnes présentant un handicap. Il est particulièrement décevant de constater l’accessibilité insuffisante de la majorité des sites de hautes écoles qui ont été testés. L’inclusion est pourtant de première importance dans le domaine de la formation et de la formation continue.

Portails d’actualité et boutiques en ligne: situation alarmante

La situation concernant les entreprises privées est très préoccupante: la grande majorité des sites analysés ne sont que partiellement accessibles ou ne le sont pas du tout. Ce constat est particulièrement incompréhensible pour les deux domaines testés, à savoir les portails d’actualité et les boutiques en ligne. Les personnes présentant un handicap se trouvent alors dans l’impossibilité de s’informer de manière indépendante et autonome et de gérer pleinement leur vie quotidienne.

L’accessibilité, une opportunité

La numérisation croissante ouvre la voie vers l’indépendance et l’égalité des chances à beaucoup de personnes, et en particulier à celles qui présentent un handicap. Les offres en ligne peuvent contribuer à faire tomber les barrières. Elles créent toutefois de nouveaux obstacles lorsqu’elles ne sont pas accessibles à tout le monde. Cela s’explique par un manque de sensibilisation et de connaissances nécessaires pour réaliser des sites Web et des applications accessibles à tous. Pourtant, si l’accessibilité est prise en compte dès la conception d’un nouveau site Internet ou d’une nouvelle application, les coûts supplémentaires sont insignifiants. Un site Internet accessible permet aux entreprises et aux prestataires de services d’atteindre beaucoup plus de personnes et donc de clients potentiels.

Les obstacles à l’utilisation d’Internet sont multiples et ne sont que partiellement dus aux handicaps. Par exemple, des sites Internet au langage simplifié seraient non seulement utiles aux personnes présentant des déficiences cognitives, mais ils le seraient aussi aux utilisateurs qui ne maîtrisent pas parfaitement la langue en question. Les sites Web complexes et qui manquent de clarté peuvent poser problème aux personnes âgées. Ces dernières n’utilisent ces sites que partiellement ou ne les utilisent pas du tout car la navigation n’est pas intuitive.

Résultats détaillés des tests et articles intéressants

Bernhard Heinser, directeur général d’«Accès pour tous», est au regret de constater que «les résultats de l’étude 2016 sur l’accessibilité de sites Web et applications suisses révèlent encore un important besoin de mesures à prendre. Les prestataires privés, en particulier, doivent être responsabilisés.» Outre les résultats détaillés des tests, l’étude comprend d’intéressants articles sur des sujets liés à l’e-accessibilité et à l’e-inclusion ainsi qu’une préface du conseiller fédéral Alain Berset.

Disponibilité de l’étude:

L’étude est disponible en français et en allemand, sous forme de fichier PDF accessible à tous, à télécharger sur www.access-for-all.ch/fr/etude, l’infographie.

Partenaires:

L’étude 2016 sur l’accessibilité suisse a été réalisée avec le soutien de l’Office fédéral de la communication, du Bureau fédéral de l’égalité pour les personnes handicapées, de la Poste Suisse, de la fondation Cerebral, de la fondation Hasler, des CFF, de la Fédération suisse des aveugles et malvoyants (FSA), de l’Unité de pilotage informatique de la Confédération, de la ville de Zurich et d’autres institutions partenaires.

«La Poste s’efforce de rendre ses canaux numériques accessibles à tous depuis de nombreuses années. Une bonne accessibilité facilite les interactions efficaces avec un prestataire de services non seulement pour les personnes présentant un handicap mais également pour tous.» - Marco Imboden, responsable communication de la Poste Suisse.

Firmenportrait: 

«Accès pour tous», la fondation suisse pour une technologie adaptée aux personnes présentant un handicap, se positionne comme centre de compétences et intermédiaire entre les utilisateurs présentant un handicap, qui sont confrontés aux obstacles technologiques, et les fournisseurs d’information et d’appareils. «Accès pour tous» certifie depuis 2006 des sites Web suisses accessibles à tous. Outre divers services axés sur l’accessibilité, cette fondation d’utilité publique participe à de nombreuses assemblées, sensibilise le grand public, les autorités et les prestataires de services, élabore des outils et des normes, sert de point de contact pour tout ce qui concerne l’accessibilité et collabore avec les hautes écoles et les universités en matière de recherche.

Pressekontakt: 

Bernhard Heinser, directeur général d’«Accès pour tous», 079 703 37 71, bernhard.heinser@access-for-all.ch 

Anton Bolfing, «Accès pour tous», chef de projet pour l’Etude, 044 515 54 24, anton.bolfing@access-for-all.ch

«Accès pour tous», Dörflistrasse 10, CH-8057 Zürich